3 jeux pour une ambiance frissonnante

 

Halloween ou pas, les jeux de mystère, de magie et d’ambiance funèbre suscitent généralement beaucoup d’intérêt.  Chez nous, ils sont très prisés en tout cas!  À l’année.  Et puisqu’on s’apprête à célébrer nos fantômes et nos sorcières, je vous propose 3 jeux distribués par Asmodee que nous avons eu le plaisir d’essayer en famille ces jours-ci.

 

ABRA KAZAM!

 

Abra Kazam! est un jeu extrêmement convivial et familial pour 3 à 8 joueurs, idéal pour mettre de l’ambiance rapidement, sans se prendre la tête avec des règles complexes.  C’est LE jeu qu’il faut emmener dans une fête costumée ou une soirée thématique Harry Potter qui regroupe des convives de tous âges.  Le jeu pour 7 ans et plus peut facilement être adapté aux plus petits en modifiant légèrement les règles.  On a vraiment adoré y jouer!

 

 

 

 

 

Le but du jeu

 

Deviner et faire deviner le plus de sortilèges possible aux apprentis sorciers en étant celui ou celle qui a le plus de cartes à la fin de la partie.

 

 

Contenu de la boîte

-Une baguette magique en bois

-Le livret des règles du jeu

-48 petites cartes Sortilège

-48 grandes cartes Sortilège (avec effet du sort au verso)

-8 cartes Grimoire

 

 

 

Déroulement de la partie

 

Après avoir choisi 2 couleurs de cartes Sortilège parmi les 4 couleurs (le vert et le bleu étant les plus faciles), on dispose les grandes cartes face Sortilège visible sur la table, autour du paquet de petites cartes Sortilège face cachée.  Les petites cartes constituent la pioche.

 

Le Maître Sorcier (le dernier à avoir lu une histoire de sorciers/sorcières) prend la baguette magique.  Il a pour mission de faire deviner aux apprentis sorciers le sort pigé dans la pioche parmi tous les sorts disposés dans la zone de jeu en le mimant avec la baguette, après avoir clamé « Abra Kazam! ».  Si le Maître Sorcier parvient à faire deviner le sort, il garde la petite carte Sortilège qu’il a mimé.  L’apprenti sorcier qui a deviné le sort garde la grande carte Sortilège et applique le sort au verso en devenant à son tour Maître Sorcier.  Il devra par exemple se tenir sur une jambe, mimer le sort avec la baguette sous le bras ou collée au front, faire une révérence ou encore commencer chaque phrase par une parole particulière.  Si aucun apprenti sorcier ne parvient à deviner le sort (une chance par joueur), la carte Sortilège est tout simplement remise en dessous de la pioche et le Maître Sorcier désigne un nouveau Maître qui pigera un nouveau sort.   Quand il ne reste que 10 cartes à deviner dans la zone de jeu, la partie est terminée et celui qui a le plus de cartes l’emporte.  Aussi simple que ça!

 

 

On aime

 

*La simplicité de ce jeu.  Les règles sont simples.  Le déroulement est ludique et ne requière pas une grande capacité de concentration (parfait pour un jeu rapide en fin de soirée ou lors d’un party animé).

*Les parties sont courtes (maximum 15 minutes).

*Le challenge humoristique des sortilèges qui mettent tout de suite une ambiance festive.

*La possibilité de jouer avec des plus petits qui n’ont pas encore acquis la lecture en pointant la carte Sortilège au lieu de la nommer.

*La thématique très winner avec les enfants (et même les plus grands).

*Bonne rejouabilité.  On a envie de jouer et rejouer encore.

*Possibilité d’augmenter le niveau de difficulté en fonction des couleurs de cartes.

*Matériel de bonne qualité.

*Très abordable, environ 24,95$, pour BEAUCOUP de plaisir.

 

 

 

MYSTERIUM

 

Mon grand ami,
Depuis ma dernière lettre, des événements surnaturels se produisent quotidiennement dans le manoir. J’ai mené mon enquête et j’ai trouvé quelques vieux articles de journaux qui mentionnent la mort tragique d’un valet il y a presque 30 ans. La police a très rapidement conclu à un accident. Il semble que l’affaire ait été bâclée et il y a fort à parier que mon fantôme soit lié à cette histoire ; mais il ne parvient pas à maintenir sa présence dans notre monde assez longtemps pour communiquer. En unissant nos forces, nous pourrions peut-être lui apporter l’énergie nécessaire afin qu’il ait le temps de délivrer son message. 

 

Je renouvelle mon invitation: j’aimerais que vous, Alma, Ardhashir, Madame Wang et Jessalyn me rejoigniez très rapidement pour résoudre ce mystère.

 

Dans l’attente de vous lire,

Très affectueusement, C. Mac Dowell

 

Voilà!  L’invitation est lancée pour une soirée mystique dont le but est de découvrir ensemble qui est coupable et comment le meurtre a été commis.

 

Cette thématique suscite vraiment beaucoup d’intérêt chez nous.  On aime les enquêtes, le mystère et la possibilité d’interpréter différents signes à la façon d’un voyant.  On a donc eu beaucoup de plaisir à jouer à Mysterium en tamisant les lumières.

 

 

 

 

Le but du jeu

 

C’est simple, 1 à 6 médiums se rencontrent afin de décoder les messages du fantôme qui hante le manoir et qui tente de les mener sur la piste du meurtrier.  Le fantôme ne peut pas parler autrement qu’avec les cartes vision, qu’il manipule derrière sont superbe paravent.  Ces cartes qui servent d’indices à interpréter.  Les médiums travaillent en totale coopération.  Soit ils gagnent tous.  Soit ils perdent tous.

Je vous invite à jeter un coup d’oeil sur les règles du jeu afin de bien saisir tout le potentiel ambiance de ce jeu et les subtilités des différents niveaux de jeu.

 

 

Contenu de la boîte

-2 livrets Règles du jeu (un en français, un en anglais)

-1 paravent (servant à cacher le jeu du Fantôme)

-54 cartes fantôme (18 cartes personnage, 18 cartes lieu, 18 cartes objet)

-6 jetons coupable

-3 marqueurs corbeau

-6 jetons fantôme recto verso (1 par couleur)

-84 cartes vision superbement illustrées

-1 plateau horloge numéroté de I à VII (pour les 7 heures virtuelles allouées aux médiums pour découvrir le meurtrier)

-1 sablier de 2 minutes

-1 piste de clairvoyance

-6 pions intuition (un par couleur attribué à chaque médium: blanc, bleu, noir, jaune, rouge, mauve).

-6 étuis (1 par couleur)

-6 marques de clairvoyance (1 par couleur)

-36 jetons clairvoyance recto verso (6 par couleur)

-1 plateau de progression personnage

-1 plateau de progression lieu

-1 plateau de progression objet

-1 plateau de progression épilogue

 

 

On aime

 

*La beauté du matériel.  Tout est impeccable!  Les cartes vision sont superbes, comme tout le reste des éléments de ce jeu qui sert la thématique à la perfection.

*Il faut le redire, ce jeu est parmi les mieux réussis côté ambiance et qualité des illustrations.

*Son aspect très interactif, absolument convivial et coopératif.

*Son thème est très accrocheur chez les ados et les adultes qui se fascinent pour les mystères et les enquêtes.

*Les 3 niveaux de difficulté qui permettent d’accroître l’intensité du jeu et le potentiel de rejouabilité.

*La possibilité d’ajouté des extensions (Hidden Signs et Secrets and lies).

*La musique d’ambiance téléchargeable sur Libellud ou encore en saisissant le code à la page 5 des Règles du jeu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon à savoir

 

-Le jeu peut se jouer à 2 joueurs mais il est franchement plus intéressant d’y jouer à 3 joueurs et plus.

-Son prix de détail est d’environ 59,95$, un prix très honnête compte tenu de tout le matériel contenu dans la boîte et de la qualité de celui-ci.

-Le jeu est destiné aux 10 ans et plus.

-La mise en place est assez longue la première fois qu’on y joue mais les règles et les subtilités du jeu s’intègrent très rapidement dès la première partie.

-La durée d’une partie est d’environ 45 minutes.

-Si vous aimez le principe des images à interpréter (comme dans Dixit) vous allez adorer Mysterium!

-Les cartes Vision peuvent très bien servir pour d’autres jeux imaginatifs.  Chez nous, on aime bien piger au hasard quelques cartes à partir desquelles on invente une histoire.  On peut également y ajouter à notre guise des personnages, des lieux ou des objets tirés du jeu Mysterium. 

 

 

 

 

 

 

 

LA PETITE MORT

 

Voici un jeu rempli d’humour décapant destiné aux 14 ans et plus (en raison du thème exploité) dans lequel chaque joueur incarne une mort en devenir qui tente de faucher la vie des personnages sur table.

 

 

 

 

 

 

 

Le but du jeu

 

Obtenir son diplôme de fauche en remplissant 4 des 5 objectifs du diplôme.  Pour y arriver, il faudra faire vieillir les personnages et les faire mourir de vieillesse ou encore les faucher prématurément en misant sur leurs faiblesses (cardiaque, AVC, maladie pulmonaire, accident, cancer et Darwin Award, qui est ni plus ni moins une tendance à mourir de façon ridicule).

 

 

Contenu de la boîte

-9 diplômes

-2 cartes de soutien au jeu

-33 cartes Fauche 

-40 cartes Personnage

-60 cartes Caractère

-20 pions Petite mort (5 de chaque couleur)

-21 jetons Death Powa

 

 

 

 

 

 

On aime

 

*L’originalité de la boîte en forme de cercueil.

*L’humour décapant à prendre au second degré.

*Les cartes personnages célèbres qu’on aime reconnaître dans des caricatures loufoques.  On retrouve avec joie Elvis, Coluche, Einstein, Che, Steve Jobs, Kurt Cobain, Vador, Gainsbourg et j’en passe!

*Le niveau croissant de difficulté en fonction du diplôme choisi.

*La mécanique du jeu est simple, même si l’âge suggéré est de 14 ans et +.

 

 

 

 

 

Bon à savoir

 

-C’est un jeu qui se joue à 2, 3 ou 4 personnes.

-À éviter avec les âmes sensibles qui ont tendance à rester au premier degré.  On y retrouve bien entendu le thème de la mort mais aussi du suicide, du cancer, des morts tragiques, qui peuvent être des sujets délicats à certains moments de la vie.

-La durée d’une partie est d’environ 20 minutes.

-Son prix de détail est d’approximativement 34,95$.

 

 

 

 

Pour rester à l’affût des nouveautés et des palmarès, pour découvrir les jeux qui suscitent le plus d’enthousiasme, suivez la page Facebook d’Asmodee Canada.

 

 

Commentaires

Julie Roux

Maman intégrale de 2 enfants libres ayant un penchant naturel pour le bonheur, Julie a troqué la sociologie et la naturopathie contre la vie familiale qu’elle a choisie. Maman à la maison pas si souvent à la maison, elle adore sortir, voyager, réfléchir sur l’enfance et sur l’éducation.