Deux ans d’allaitement… À toi, si petit et déjà si grand.

« Il mange encore?!  Oh la la…  à presque deux ans,  il ne fait pas encore ses nuits? » (oui des fois j’oublie de « mentir » pour avoir la paix à ce sujet!)

Et oui, il mange… encore… quand il a soif ou faim, quand il a envie d’un petit câlin, quand il est tombé, quand un avion est passé trop près de la maison et qu’il a eu peur, quand il est heureux, quand il y a en lui un trop plein d’émotions… puis il repart, vaquant à ses occupations, avec cette autonomie et cette assurance qui m’épate de jour en jour.

Un petit regard en arrière pour vérifier si je ne suis pas trop loin et le voilà parti à observer et découvrir son petit monde.

L’allaitement, mot magique pour moi à ce jour, ce petit fil invisible pour les autres mais pas pour nous deux.
Ce cordon extensible qui fait que mutuellement, au fil des jours, nous nous rendons plus forts, plus unis et qui te permet de t’amener lentement et sûrement, avec adresse, vers l’autonomie.

Ce lien magique qui jour et nuit est là pour te dire : « ne t’inquiète pas, je t’accompagne », et cela jusqu’à ce que tu en aies besoin et envie.

Mon plus beau cadeau est quand, après avoir tété, tu me regardes avec tes grands yeux bleus et que tu me dis tout doucement : « merci… » … car il ne s’agit pas d’un merci de politesse ou d’un merci quelconque; non non non, ça c’est un vrai et grand merci rempli d’amour , un merci vrai, innocent, un merci du cœur… un merci que je n’attendais même pas!

Et c’est là, à cet instant précis que je me dis que je suis sur le bon chemin et que j’ai fait le bon choix pour toi, pour moi, pour nous … et qui même au bout de presque deux ans, me fait encore couler une larme de bonheur…

Le bonheur de te voir heureux, serein et confiant et d’y avoir contribué et de continuer, continuer encore…

Marie

Commentaires

Marie Pecaud

Laissez un commentaire