Je veux que tu chantes Pa…

On dit que la musique adoucit les moeurs… J’y crois sincèrement. Elle nous permet de décompresser, de s’inventer une histoire, un prince charmant… Je ne dois pas être la seule, à l’adolescence, à avoir pleuré ma vie sur une chanson en me mettant dans la peau du personage… Dans mon cas, je me voyais Éponine, dans “Les Misérables”, qui n’avait jamais été aimée…

 

Bref, la musique a toujours fait partie de ma vie. J’ai même décrit la situation, au Festival International de la Chanson de Granby, en disant que, chez moi, on ne naissait pas dans des feuilles de chou mais dans des feuilles de musique (partitions). Mon père a voulu faire chanteur et il a finalement commencé à diriger des choeurs alors que je n’avais que 4 ans. Avant ça, il avait un groupe de musique qui venait pratiquer dans le sous-sol chez moi et je geignais pour attirer l’attention car je ne voulais pas me coucher mais bien assister aux répétitions.

 

Dans mon livre de bébé, ma mère a noté qu’à deux ans, je chantais tout le temps dans mon bain. Surtout “Darling” de Renée Martel (Je n’ai aucun souvenir de cette chanson malgré mon repertoire éclectique…).

 

En grandissant, lors de nos looooooooongs voyages en Gaspésie, le choeur des Bouchard entonnait plusieurs pièces à quatre voix dans la voiture. J’étais la petite soprano, mon “moyen” frère et ma mère étaient alti, mon “grand” frère, ténor, et mon père, basse. Et nous avions un plaisir fou à rendre un périple enkylosant en un moment musical plaisant.

 

Plus les temps changent et plus c’est pareil… À quelques choses près. Mes filles ont toujours aimé la musique. J’ai écouté “Die zauberflöte” de Mozart tout le long de ma première grossesse. Mini-Moi réagissait aux sons et faisait toujours le saut au meme moment. C’en était FAS-CI-NANT! J’ai aussi fait des prestations alors que j’étais enceinte alors mes amours n’ont pas que baigné dans le liquide amniotique… hihihi

 

Évidemment, elles assistent aux prestations de leurs parents. Et lors de courtes ballades en auto, ma Doudou demande toujours à ce que je lui chante trois chansons. Toujours dans le même ordre: “Les aventuriers” (souvenir de mes années scoutes), “Monsieur crocodile” (chanson apprise à l’école par Mini-Moi) et… roulement de tambours… Oui… “Libéréééééééée, délivrééééééée” (au complet, sinon, c’est la panique). Ces moments magiques apportent quelques perles car je demande toujours quelle chanson je dois chanter. Un jour, ma petite puce m’a surprise. Je vous transcris la conversation telle que je l’ai perçue:

 

“Je veux que tu chantes, heu… heu… je veux que tu chaaaaaantes… Je veux que tu chantes pas.

-Ok. (silence extrêmement long pour une fillette de trois ans, soit pfff 10 secondes?)

-Ben chante, maman!

-Non, je respecte ta décision, je ne chanterai pas.

-NON, MAMAN, je veux que tu chantes PAAAAAAAS!

-C’est correct, mon amour, maman vit bien avec ça, tu me dis “je veux que tu chantes pas” alors, je ne chante pas.

-Non, maman, je veux que tu chantes, tu sais? Pa-papa”

 

Et là, j’ai reconnu l’air…

 

Voici ce qu’elle voulait que j’interprète (Ça commence à 40 secondes):

https://www.youtube.com/watch?v=87UE2GC5db0

 

La musique… n’est-ce pas l’un des merveilleux cadeaux que nous pouvons faire à nos enfants?

Commentaires

Gitane Bouchard

Diplômée en musique et en exploration théâtrale, Gitane a touché à bien des domaines professionnels: Cours de chant, secrétariat juridique et secrétariat scolaire en sont quelques exemples. Étant la belle-mère d’une jeune fille de 12 ans et maman de deux petites filles de 6 et 3 ans, elle a opté pour un emploi à temps partiel afin de s’occuper de ses amours le plus possible. Présentement à la maison, elle en profite pour leur concocter toutes sortes de petits plats maison, noter leurs savoureuses anecdotes et aller donner un coup de main dans la classe de maternelle de son aînée une fois par semaine. L’amour des mots et l’écriture ont toujours fait partie prenante de son quotidien et la voilà prête à partager avec vous.