Voyager avec les enfants – Julie et la famille à Orlando

Julie et la famille Orlando

Nos voyage avant…
Le plus jeune s’agrippe à moi en chialant, le plus vieux crie haut et fort qu’il n’a plus envie de marcher, mon chum semble dépassé et moi, je suis frustrée. Je veux regarder le spectacle de princesses! Je sens la colère monter en moi, l’explosion ne tarde pas et gâche notre journée.

Depuis, on place une chose dans nos valises qui nous permet de passer de beaux moments en voyages.

Mon attitude
Boston, New York, Toronto, Ottawa, Montréal, Floride, etc. Peu importe la destination, la seule chose qui a vraiment changé la qualité de nos voyages est mon attitude (pas facile à admettre). Mon attitude qui influence celle des autres membres de ma famille et qui nous permet d’adapter le voyages à nos besoins et envies du moment.

Listes, pression et joie
J’adore faire de la recherche avant le départ. Trouver de bons restaurants (sans gluten), quels manèges on a envie d’essayer, quelle période de l’année est moins achalandée, quels films regarder avant le départ (Harry Potter, Jurassice Park, Pirates des Caraibes, etc.). Cette recherche nous permet de vivre le voyage en explorant ce qui est à voir, à faire (manèges, spectacles, feux d’artifices, rencontre avec les personnages, etc.) et à manger (funnel cake, turkey leg, pineapple ice cream,etc). Maintenant, une fois les valises bouclées, je mets mes listes de côté pour profiter du moment présent dans une énergie de joie et de découverte plutôt qu’avec la pression de tout cocher sur les listes.

Baisser mes attentes et être flexible
Voyager avec mes enfants m’a appris à baisser mes attentes pour être flexible. Nous choissisons de nous donner la permision de changer nos plans. De s’arrêter aussi souvent qu’on en a besoin et prévoir plusieurs possibilités de moments de détente selon les goûts et l’âge de tous les membres de la famille. Maintenant, lorsque je vois et sens les premiers signes d’impatience et de faim, je prends une grande respiration. On s’arrête, on prend le temps de voir avec tous les membres de la famille ce qui est possible de faire pour répondre aux différents besoins dans le moment présent pour permettre de passer une belle journée en famille (avec en tête que c’est un des objectifs principal du voyage).

Partir d’Orlando sans avoir vu le Ginch (mon personnage préféré de Noël), c’est plate. Mais c’est mieux qu’avoir tout cocher sur les listes et avoir vécu au quotidien: tensions et désagréments.

 J’ADORE:

  • Loger dans un hôtel sur le site de Universal ou Walt-Disney
  • Permet d’aller faire un petit repos en après-midi (quand j’ai le cœur dans la flotte après le manège Dragon Challenge dans le monde de Harry Potter). De retourner à temps pour souper et voir les feux d’artifices.
  • Permet aussi d’avoir accès une heure avant tout le monde à un des deux parcs (Universal).
  • Lorsqu’on loge dans un hôtel Universal, on a droit gratuitement à l’Express Pass qui nous permet d’éviter les longues files d’attente.
  • La bouffe!
  • Trouver de bons restaurants un peu partout sur le site et réserver ceux où c’est possible (Teppan Edo et Leaky Cauldron dans le monde de Harry Potter où c’est possible de manger une salade – ça change du fast food).
  • Réserver les restaurants où il y a des personnages qu’on veut rencontrer
  • Utiliser le DinningPlan (Universal) qui permet pour un prix fixe par jour d’avoir droit à la plupart des restaurants (achat en ligne seulement).
  • Visiter des boutiques coups de cœur (Fresh Produce qui tient la marque Vera Bradley).
  • Prévoir des journées de congé pour magasiner dans les Outlets, aller à Downtown Disney ou City Walk à Universal, se baigner, écouter un film, etc.
  • Faire une liste des manèges qui nous intéresse (mon préféré Escape from Gringotts) et qui permet de savoir d’avance quels manèges on a réellement envie de faire (cette fois-ci on a décidé de ne pas faire Disaster et on a fait quatres fois Revenge of the Mummy).

 

 

Bonnes vacances!

Commentaires

Julie Nadeau

Julie coache des femmes désirant être des mères qui veulent voir leurs enfants rayonner de leur propre lumière. Ces mères veulent des relations différentes avec leurs enfants pour garder vivante cette connexion si précieuse des premiers mois. Julie est la mère de deux garçons, maintenant adolescents, qui lui ont permis de vivre une transformation personnelle. Au fil des années, guidée par sa curiosité naturelle, elle a acquis un bagage impressionnant de recherches, de réflexions et de formations lui permettant maintenant d’en faire profiter les mères qui la consultent. Elle vit maintenant plus de paix et d’harmonie dans sa vie et au sein de sa petite famille où l’amour inconditionnel, l’acceptation totale et le respect font partie intégrante du quotidien. Julie a créé le groupe Facebook Unschooling au Québec qui compte près de 400 membres et elle publie des capsules vidéos sur l’art d’être une maman bienveillante sur son site www.julienadeaucoaching.com.