BABI et Zoothérapie

Avec un BABI (Bébé (ou Bambin) Aux Besoins Intenses), il est parfois difficile de trouver un moyen d’apaiser les colères sans soi-même perdre ses moyens. Bien sûr, nous avons fait beaucoup pour comprendre notre petit trésor qui, quoi qu’excessive dans toutes les sphères de ses émotions, est une adorable enfant au coeur d’or.

Notre beau garçon!

Notre beau garçon!

Il y a longtemps que nous avions remarqué que l’attitude de notre Doudou nationale changeait totalement à la vue d’un bébé. En effet, elle se transforme littéralement en petite soie prête à tout pour délicatement effleurer le petit corps naissant de sa tendre menotte. Avoir un bébé, voilà ce qui aidera notre petite princesse. Heu… non, il est clair que, surtout dans notre actuelle situation, avoir un autre enfant ne faisait pas partie des options envisageables. Et avoir un autre enfant pour cette raison n’est pas une idée brillante…

Cependant, nous avions aussi constaté que l’amour des animaux la rendait différente. Il suffit de la voir lorsque le petit chat noir et blanc errant, adopté par tout le quartier, décide de nous suivre ou de faire le mignon pour avoir de l’attention. Elle devient complètement folle lorsqu’elle voit un de ces nombreux écureuils, dont celui qui n’a pas de queue, se promener sur notre terrain. Et je ne vous parle pas des oiseaux qui chantent et des papillons qu’elle a tenté de protéger des enfants du parc qui tentaient de les tuer…

En octobre dernier, nous avons eu la chance de visiter le Zoo de Granby. Je peux vous affirmer que nos filles ont été totalement charmées mais ce sont les loriquets qui ont particulièrement attiré l’attention de la plus jeune. Vous savez, ces magnifiques oiseaux colorés dans une volière à laquelle nous avons accès et que nous pouvons nourrir de nectar dans de petits gobelets? He bien ils étaient affamés quand nous les avons visités. Mon mari, un peu en panique, s’est retrouvé avec quatre d’entre eux sur lui. Un sur la tête, un sur l’épaule et deux, sur son bras, qui se battaient pour accéder au précieux contenant. Ma mini a éclaté de rire. Mais surtout, elle les a nourris avec tendresse comme une mère attentionnée pour ses petits.

Notre aventure nous a fait réfléchir. Nous avons discuté, discuté encore, réfléchi à nouveau. Nous avons informé les enfants de la possibilité d’adopter un animal. Un oiseau. Nous nous disions que ça pourrait aider la petite à gérer ses émotions. Puis, nous avons fait le grand saut. Un matin, avant de nous rendre à l’animalerie, nous avons averti les filles que l’oiseau aurait besoin de beaucoup de calme lors de son arrivée à la maison afin de l’aider à s’habituer au grand changement qu’il allait vivre. Nous ne croyions pas que mini cocotte allait nous prendre à ce point aux mots. Quand la meilleure amie de notre grande chochotte est venue jouer à la maison, c’est une mini-puce qui allait aux deux minutes leur dire de parler moins fort parce que l’oiseau avait besoin de calme… Elle a passé l’après-midi juchée dans l’escabeau, à côté de la cage, pour le regarder. C’était la première fois, depuis belle lurette, que nous vivions une journée sans crise. Dès lors, nous savions que nous avions pris la bonne décision en adoptant ce nouveau membre de notre famille.

Depuis un mois et demi, j’observe l’évolution de la chose. En toute franchise, tout n’est pas parfait. Les crises sont encore bien présentes mais moins longues. Les émotions sont de plus en plus exprimées avec des mots et il ne suffit parfois que de rappeler qu’Indigo, notre jolie perruche, a peur lorsqu’il y a des crises pour que le ton descende d’un cran. Et notre punaise se responsabilise en nous demandant de le coucher le soir ou de le réveiller le matin. Nous faisons donc d’une pierre deux coup.

Depuis son arrivée chez nous, Indigo apporte de la joie. Il chante dès qu’il entend le son de l’eau, du brossage de dents, de la musique mais surtout… quand les filles rient!

Il y a de plus en plus de bonheur dans ma maison… Et la zoothérapie en est en partie responsable!

Commentaires

Gitane Bouchard

Diplômée en musique et en exploration théâtrale, Gitane a touché à bien des domaines professionnels: Cours de chant, secrétariat juridique et secrétariat scolaire en sont quelques exemples. Étant la belle-mère d’une jeune fille de 12 ans et maman de deux petites filles de 6 et 3 ans, elle a opté pour un emploi à temps partiel afin de s’occuper de ses amours le plus possible. Présentement à la maison, elle en profite pour leur concocter toutes sortes de petits plats maison, noter leurs savoureuses anecdotes et aller donner un coup de main dans la classe de maternelle de son aînée une fois par semaine. L’amour des mots et l’écriture ont toujours fait partie prenante de son quotidien et la voilà prête à partager avec vous.

2 Comments

Comments are closed.