Je n’ai pas dormi de la nuit…

les-vrais-rêves

J’ai rêvé toute la nuit.
Je n’ai pas dormi de la nuit.
Ben voyons donc, on ne peut pas rêver et ne pas dormir en même temps?
C’est pourtant ce que j’ai fait toute la nuit…
Je me souviens encore de l’époque où mes enfants ne faisaient pas leurs nuits.
Aujourd’hui, c’est l’enfant au creux de mon cœur qui ne fait plus ses nuits…il veux vivre et ne plus jamais dormir!

C’était tellement un beau rêve que je me dois de vous le raconter. Dans mon rêve, il y avait moi, mes enfants, toi, tous les enfants de la terre. Bref, tout le monde était invité!

C’était un rêve où les mots « choix » et « droits » étaient à l’honneur. Un rêve qui j’espère deviendra réalité. À la fin de la nuit, même si je n’avais pas beaucoup dormi, j’ai décidé que j’avais le choix. Le choix de taire mon rêve ou d’en parler. J’ai choisi d’en faire profiter le plus de gens possible. Alors voilà!

Dans mon rêve, mes enfants avaient le choix d’être qui ils voulaient.
Dans mon rêve, ils avaient surtout le droit d’être vraiment qui ils sont.
Dans mon rêve, ils avaient le droit d’avoir des faiblesses, mais surtout le choix d’utiliser leurs forces.
Dans mon rêve, mes enfants avaient le droit de briller de toute leur splendeur.
Dans mon rêve, mes enfants avaient le choix de mener la vie qu’il souhaitait.
Dans mon rêve, ils avaient le droit de sortir des sentiers battus.

Mon rêve m’a permis de réaliser ceci: dans la vie, nous avons toujours le choix! Je le savais déjà, mais là c’est encore plus criant dans mon cœur d’enfant. Je vois mes enfants grandir et ce que je souhaite le plus au monde est qu’il sache qu’ils ont le choix. Le choix de tout, tout, tout! Ils ont aussi le droit d’écouter leur petite voix, le droit de réaliser leurs rêves, le droit d’être eux-mêmes.

Désolée si je me répète. Je n’ai pas beaucoup dormi et je suis trop énervée d’écrire tout cela!

Cela fait déjà quelques années que j’ai constaté que mes enfants et tous les enfants de la terre apprennent par observation, par imitation. J’imagine que je ne vous apprends rien. Comment mes enfants peuvent apprendre qu’ils ont le choix et le droit si moi, leur maman, je ne le fais pas? Posez la question c’est comme y répondre! Une fois ce constat établi, j’ai fait le choix de vivre différemment.

J’ai fait le choix de vivre selon mes passions.
J’ai fait le choix de vivre mes rêves.
J’ai fait le choix de prioriser ce qu’il y a de plus important pour moi.
Et je me suis rendue compte que j’avais le droit de laisser mon enfant intérieur vivre ce qu’il avait le goût de vivre selon ses choix.

Il est beau mon rêve, hein? En tout cas, il m’a gardé éveillée toute la nuit! Et si c’est pour faire des beaux rêves comme celui-ci, je veux rester éveillée pour le reste de ma vie et ne plus dormir. Je parle au sens littéraire bien entendu! Quand une maman ne dort pas bien, on sait toutes que ce n’est pas l’idéal.

Pour mes enfants, mon enfant intérieur, toi et tous les enfants de la terre, je me dois de faire des meilleurs choix! Je me dois de vivre ma vie de rêve et de briller. Et quand tu te donnes le droit de faire les choix qui te conviennent, la vie devient comme un rêve!

Commentaires

Isabelle Bibeau

Isabelle, mère de trois enfants, deux filles (10-8 ans) et un garçon (5 ans). Enseignante de formation, j’ai décidé de me consacrer à l’éducation de mes enfants avec qui nous faisons l’école-maison depuis les débuts. Chercheuse dans l'âme, je suis toujours à l’affut de faire le mieux possible avec mes enfants. J’adore la lecture qui m'inspire à révéler le meilleur de moi-même. Comme on apprend le mieux en expérimentant, c’est ce que nous faisons!

2 Comments

  1. J’ai fait le même rêve que toi
    Je suis encore réveillé
    Je vis et assume mes choix
    mes enfants m’ont accompagnée
    Merci Isabelle pour cette profession de foi
    Une petite étoile de plus s’est allumée
    Pour toujours dans l’éternité et sous mon toit.
    Vivons notre rêve en réalité!

Comments are closed.