Madyson Horn-Ouellet, auteure prolifique à 12 ans

 

Au printemps dernier, j’ai croisé une jeune auteure dans un congrès à Québec.  Madyson Horn-Ouellet.  Elle avait fait des heures et des heures de route et d’avion en provenance de la Côte-Nord afin de présenter une conférence et faire connaître ses livres.  J’ai été immédiatement conquise!  Et j’ai regretté de ne pas avoir immortalisé ce moment avec elle sur photo.  Tout ce talent contenu dans 12 ans d’existence!  C’est peu commun.  J’ai donc eu envie de vous la présenter, parce que ce n’est pas à chaque jour qu’on a la chance de croiser une auteure et illustratrice aussi prolifique que jeune.

 

Qui est Madyson Horn-Ouellet?

 

 

Madyson habite la Côte-Nord du Québec où elle est éduquée à domicile depuis plusieurs années avec ses 3 frères et sa jeune soeur (qui écrit elle aussi!).   Passionnée par la lecture, l’écriture et l’illustration, c’est avec un naturel désarmant qu’elle met à terme ses projets personnels.  C’est d’ailleurs avec beaucoup d’humilité qu’elle parle de son processus créatif et de son talent hors du commun.

 

 

 

 

Comment a surgi cette envie d’écrire?

 

Lorsque ma fille m’a demandé si un enfant pouvait écrire et publier un livre, je savais qu’il se passait quelque chose de magnifique dans la tête et le cœur de mon enfant!

Mon premier réflexe en recevant cette demande était de lui dire non, sans plus.
Probablement que son projet aurait été abandonné sans suite et classé dans échec pour elle.
Moi, j’aurais probablement classé cela dans trop complexe et pas de temps pour cela.
Ainsi va la vie!

Mais j’ai ouvert la porte des possibles!
J’ai dit: Je ne sais pas mais on va se renseigner.

Sans crier gare, nos vies ont changé.
De petites conférences ici et là, des participations à des projets, écriture, lecture et ventes.
Toujours en respectant son rythme et en l’accompagnant au meilleur de mes connaissances.

Quand nous ouvrons la porte des possibles, il n’y a pas de retour en arrière!
Donc, maintenant, à l’aube de la publication de son cinquième roman, avec un sixième en attente, ma fille de 12 ans navigue déjà avec un début de carrière en littérature tout naturellement.

Voici ce qu’elle avait à dire sur son expérience, sa vie.

-Annie Shirley Horn

 

 

 

 

 

Comment ça se vit, autant de talent, à 12 ans?

 

On pourrait penser que je deviens surexcitée lorsque que je publie un livre, que je bondis dans tous les sens ou que je hurle de joie, mais non.

Évidemment que je suis heureuse et fière de voir mon texte transformé en livre mais, l’écrire pour moi, c’est comme un devoir… Plaisant!
Un devoir dont la matière me plaît.

Des gens sont impressionnés ou inspirés par ce que je fais et cela m’a surpris et me surprend encore!

Une jeune fille qui commence l’écriture d’un livre à neuf ans semblait les surprendre alors que pour moi, ce n’était pas spectaculaire, tout ce que je faisais c‘était écrire et dessiner!

C’est ce que je devais faire dans mon quotidien et ce que j’aimais faire !

Malgré le fait que tout semble naturel pour moi, je ne suis pas une adulte dans le corps d’un enfant.
J’ai douze ans et j’ai des limitations par rapport à ça.
Malgré cela, je continuerai d’écrire et dessiner tant que je souhaiterai et que je le pourrai.
Sur ce, j’espère que vous me suivrez dans mon aventure !

-Madyson Horn-Ouellet

 

 

 

 

 

 

J’ai vraiment envie de suivre l’aventure de Madyson, qui s’apprête à publier son cinquième ouvrage.

Ma fille est bien fière d’avoir son exemplaire dédicacé de Moonlight.  La louve de la lune.

Moi, je suis fière de voir des familles éducatrices offrir un terreau fertile à l’émergence de jeunes talents d’ici.

Ça me comble d’espoir et ça m’inspire de voir Madyson prendre son inspiration par les cornes et en faire des oeuvres vivantes.

 

 

*Pour suivre Madyson sur sa page Facebook, c’est ici!

*Pour lire l’article consacré à la sortie de son quatrième titre dans Le Nord-Côtier, c’est ici!

 

Commentaires

Julie Roux

Maman intégrale de 2 enfants libres ayant un penchant naturel pour le bonheur, Julie a troqué la sociologie et la naturopathie contre la vie familiale qu’elle a choisie. Maman à la maison pas si souvent à la maison, elle adore sortir, voyager, réfléchir sur l’enfance et sur l’éducation.