Voyager avec pas toute seule!

Je me souviens de la première fois que j’ai voyagé avec mes enfants. À ce moment, je n’en n’avais que deux! Je portais encore le troisième, bien encré dans mes plus de six mois de grossesse. Je me souviens aussi des réactions : « Hein! Tu vas prendre l’avion enceinte? Ben voyons, c’est bien trop dangeureux. Tu vas dans le Sud? Ben voyons, il y a plein de malaria pis l’eau est pas bonne. T’emmènes tes enfants? Ben voyons, ils ne se souviendront de rien. Moi, je ne serais jamais capable de voyager avec mes enfants. Quand je pars, c’est pour relaxer, être loin d’eux. C’est bien trop d’organisation. T’es folle! »

C’est vrai… Je suis folle. Folle de mes enfants. Folle de ma vie avec eux. Car même si j’aimais ma vie avant, c’est devenu plus beau après. Et oui, je voyage avec mes enfants! Je voyage enceinte. Je voyage avec des bébés. Je prends l’avion, l’auto, le VR, le voilier ou le bateau de croisière. Je vais à deux heures ou à quarante heures de route. Je vais à quatre heures de vol ou à deux jours en mer. Je vais en français. Je vais en anglais. Je vais aussi en espagnol. Vous savez quoi? Je vais partout.

Je ne sais pas à partir de quand les enfants deviennent de trop. Dans ma vie, ils sont un ajout. Ils comblent un tout. Parce qu’un noyau c’est un ensemble d’atomes. Ils sont le regard différent, le mot pour rire, la question jamais posée. Ils sont l’émerveillement, la beauté, la pureté.

Je voyage avec eux, parce qu’ils me font voir ce que mes yeux d’adultes ne voyaient plus. Comme quand avoir sa cabine dans la cale du bateau c’est faire dodo dans un sous-marin. Comme quand changer de fuseau horaire donne l’impression d’être sur une autre terre. Parce que les enfants voyagent avec le coeur. Parce qu’ils ne pensent pas. Ils se laissent porter à voir juste ce qu’il y a devant leur âme. Ils savourent chaque bouchée d’une aventure éternelle.

Je me souviens du regard quand j’ai parlé anglais la première fois. Leurs yeux qui voulaient dire : Pourquoi je ne comprends pas quand maman parle! Je me souviens de leurs pieds dans la mer. Je me souviens de leur impatience à partir. Et je me souviens aussi de mon envie de les emmener. De ne pas laisser derrière la richesse de ma vie. Ce serait partir sans l’argent pour payer, avoir une dette envers leur être.

Je ne sais pas si je suis folle. En fait, oui, je le sais… Je suis folle! J’ai voyagé avec mes enfants. Je voyage avec eux et je voyagerai encore. C’est plus d’organisation. C’est penser à tout, avoir la tête qui tourne. C’est se sentir débordée, être plus fatiguée. C’est faire une liste et oublier un détail. C’est assumer le regard des autres, les entendre penser. C’est faire un sourire qui veut dire « Tout va bien » et les envoyer promener (intérieurement)!

Parce que voyager avec pas toute seule, c’est surtout voir la beauté du soleil au matin, c’est ouvrir toutes les portes qui nous semblaient fermées, c’est jaser avec tout le monde, c’est marcher sans peur dans les rues. C’est qu’ils se souviennent, plus que vous pensez. C’est plus que l’extraordinaire, c’est le détail invisible.

Voyager avec mes enfants… C’est voyager au-delà de ma tête! C’est voyager avec mon cœur. Pour admirer le sublime, aimer l’inconnu, voir l’entièreté et surtout…. VIVRE l’univers!

Commentaires

Nathalie Lévesque

Maman de quatre enfants, elle a rêvé depuis toujours d'être maman et de prendre soin de ses enfants. Ce rêve s'est réalisé en 2004, lors de la naissance de son premier. Femme positive, rêveuse et prête à relever tous les défis. Aujourd'hui, elle vit en mode unschooling et voyage en permanence. Elle écrit d'ailleurs un blog : sixnomades.blogspot.ca et une page Facebook : Facebook.com/sixnomades qui raconte les péripéties de leur vie fulltimer.