Devenir maman à la maison, financièrement possible!

J’entends souvent des mamans dire qu’elles aimeraient, elles aussi devenir mamans à la maison… si seulement elles pouvaient se le permettre financièrement. J’ai une bonne nouvelle: devenir maman à la maison est financièrement possible pour la grande majorité d’entre nous! Il suffit de revoir nos dépenses et de les adapter à notre nouveau budget.

Voici quelques pistes de solution… des dépenses qui sont « faciles » à couper et qui peuvent faire une bonne différence sur un budget annuel.

Dépenses automobiles (économie de 350 $ à 2750 $)
En prenant la décision de rester à la maison, vous perdez le besoin d’avoir un deuxième véhicule. Si celui-ci est payé en entier, vous sauvez de l’argent sur l’immatriculation et l’entretien de base que vous auriez à faire. S’il n’est pas payé, vous venez juste de gagner le gros lot en vous en départissant!

Dépenses resto et café (économie de 1530 $)
Surtout si vous travaillez dans un bureau, vous allez possiblement au restaurant une fois par semaine, que ce soit pour manger sur place ou pour emporter. De plus, vous achetez probablement 2 cafés par semaine pour vous aider à vous réveiller. Pas besoin de tout ça lorsque l’on est maman à la maison! À cela, je rajoute les soupers en amoureux, une semaine sur deux, dans un bon restaurant… Vous pouvez facilement vous limiter à un seul par mois (et imaginez ce que vous pourriez sauver en vous limitant à un souper par deux mois!)

Garderie (économie de 2160 $)
La garderie est inutile lorsqu’on ne travaille pas! Le coût estimé est pas mal le coût plus que minimal et inclus du déplacement pour aller porter et chercher les enfants.

Câble (économie de 360 $)
Parce que c’est inutile, tout simplement! 😛 Avec tou.tv, Youtube, et plusieurs chaînes de télévision qui mettent une partie de leur contenu en ligne, vous avez amplement le choix des émissions sans débourser un sou!

Vêtements (économie de 600 $)
Le renouvellement de la garde-robe de travail, ça revient cher! Des belles chemises propres, une robe coquette pour les vendredis… des souliers neufs et un beau veston! Gardez aussi en tête que vous aurez tous besoin de moins de vêtements, car vous pourrez faire le lavage plus souvent!

Nourriture (économie de 2310 $)
Plus de temps pour cuisiner, c’est très avantageux! Vous pouvez réduire vos dépenses d’épicerie du tiers en achetant des aliments de base au lieu des plats préparés, surgelés, etc. De plus, vous coupez encore plus dans les dépenses d’épicerie si vous cuisinez vous-même vos muffins, barres tendres et desserts.

Les 5 à 7 (économie de 480 $)
Je suis consciente que ce n’est pas tout le monde qui va dans les 5 à 7… mais si cela fait partie de vos habitudes d’aller, une fois par semaine, dans un 5 à 7 avec les collègues du bureau, vous allez économiser beaucoup en abandonnant cette habitude (car vous n’aurez plus de collègues de bureau!).

Couches lavables (économie de 1550 $)
Le coût des couches jetables pour un enfant de sa naissance à sa propreté est évalué, en moyenne, à 2000 $. L’achat d’un ensemble de couches lavables peut coûter aussi peu que 300 $, le coût du savon pour toute cette période sera d’environ 50 $ et le coût de l’électricité supplémentaire pour les lavages pour cette période sera de 100 $ (donc 450 $ pour l’utilisation des couches lavables). C’est sans parler du bien que vous allez faire pour l’environnement! (Coût des couches jetables et de l’électricité pris dans ce rapport.)

Lingettes humides (économie de 320 $)
Vous pouvez utiliser des débarbouillettes mouillées au lieu d’acheter des lingettes pour nettoyer les fesses de votre bébé. C’est plus doux pour sa peau et c’est un beau geste également pour l’environnement.

Si votre auto vous appartient, vous pouvez donc économiser 9660$ en restant à la maison. (Et vous gagnerez un peu d’argent en la vendant!) Si vous aviez encore des paiements à faire, vous économiser 12 060$. En plus, tous les montants que j’ai inscrits sont modestes et pour plusieurs d’entre vous, l’économie peut être encore plus grande.

L’absence d’un salaire sur vos revenus familiaux annuels pourrait aussi faire en sorte que vous receviez une plus grande contribution des deux paliers de gouvernements dans les différentes prestations offertes aux familles. C’est également à prendre en considération.

Si malgré tout, il vous reste un manque à combler, il suffit de serrer la ceinture davantage: un souper au resto par 2-3 mois, par exemple! Les vêtements de grandes marques ne sont pas nécessaires ni pour vous, ni pour les enfants. Surtout pas pour les bébés qui n’ont pas vraiment conscience de ce qu’ils portent. De plus, es friperies fourmillent de vêtements de bébés neufs ou presque neufs… ça grandit tellement vite! Les jouets, c’est bien, mais les enfants adorent également jouer avec les objets du quotidien, ne l’oubliez pas!

LE PLUS IMPORTANT: Si vous restez à la maison, c’est pour voir grandir vos enfants et vous occuper vous-même de leur éducation et de leur développement. Et ça, ça n’a pas de prix.

Commentaires

Marie Noelle Marineau

Marie-Noelle est blogueuse, un peu coquette, accro au café, crazy cat lady et elle adore la bonne bouffe. Suivez-la sur son blogue de maman Marginale et heureuse où elle écrit quotidiennement pour parler de produits qu'elle teste, partager son quotidien et de succulentes recettes!