Parce que je m’aime!

Ceux qui ne me connaissaient pas avant ne voit pas la différence. Mais ceux qui me connaissaient avant le remarque. Ce n’est pas la fin du monde, mais c’est parfois un peu gênant. Je n’ai pas honte de moi, mais leurs regards, et de temps en temps quelques commentaires dits de façon ironique, me mettent mal à l’aise. Parce qu’il faut bien le dire, c’est devenu important pour plein de monde. Partout on le prône, on en est fière aussi. Mais est-ce réellement si important? Est-ce que notre qualité de vie en dépend vraiment? Parce que moi, je m’aime… Et pourtant???

J’ai pris du poids!

Les tites pilules, le thé vert, les gousses d’amande, monsieur Watkins, les légumes verts ou oranges, les smoothies, le gym, la course, l’entrainement par intervalle, les étirements…. Ouf, est-ce que vous avez le temps de faire tout ça? Vous en avez envie? Ce ne serait pas plus simple de prendre soin de son corps en restant sain d’esprit? Moi, je ne peux pas faire tout ça et rester zen. Vous le pouvez, vous?

Parce qu’il y a dix ans, j’avais à peine trente ans, je n’avais pas d’enfants, je travaillais 70 heures par semaine, je faisais de l’escalade et de la musculation, j’étais toujours pleine d’entrain.

Que dix ans plus tard, j’aurai quarante ans dans quelques semaines, j’ai eu quatre enfants, je travaille 168 heures par semaine (24 X 7), je marche avec la poussette, je suis toujours pleine d’entrain.

Hum, qu’est-ce qui a bien pu changer pour que mon poids varie???

Quand je regarde les africaines, les espagnoles, les brésiliennes, elles sont si belles. Toutes en courbes. Elles ont l’air de femmes et elles en sont fières. Les hommes les admirent, les désirent.

Quand je nous regarde, je ne vois que des femmes tristes, à trop vouloir ce qu’elles ne sont pas. Elles ne sont fières que de ce qu’elles deviendront… Peut-être, toujours plus maigre. Les hommes… Voudraient qu’elles s’aiment!

Laissons de côté tous les régimes qui ne promettent rien mis à part de se sentir encore plus laide. Parce que vous êtes belles. Vous avez changé, vous avez eu des enfants, vous êtes une femme. Arrêtons de vouloir rester des jeunes filles et assumons que notre corps reflète la beauté de la femme qu’on est devenue. On voudrait toutes arrêter le temps et cesser de vieillir, je le voudrais aussi. Mais, nous n’en n’avons pas le pouvoir et notre corps subit les changements de ce passage du temps. Aimons-le pour ce qu’il est : Fort pour tenir debout même quand on n’a pas dormi depuis des jours, sain pour rester alerte même quand on n’en peut plus.

Les trois plus grandes chirurgies esthétiques sont les implants mammaires, fessiers et des hanches. Quelle ironie quand je pense qu’avec un peu de poids, ça vient tout seul! C’est certain qu’à trop vouloir peser cent livres mouillés, on doit avoir recours à la chirurgie. Mais quand on assume la femme et sa beauté. Quand le poids n’a plus autant d’importance. Quand on est ce que l’on est avec des seins, des fesses, des hanches, un peu de bédaine et quelques plis de cellulite, alors on n’a plus besoin de chirurgie.

Parce qu’on est belle.
Parce qu’on s’aime.

Il est temps qu’on se le dise, plus souvent. On a la critique trop facile. Vous ne serez pas plus heureuse quand vous aurez perdu 10 livres, ou même 20 et 30. Vous serez plus heureuse quand dans le miroir vous verrez la femme que vous êtes réellement et pas celle que vous croyez devoir devenir.

J’ai pris du poids. Mes seins ne sont plus aussi fermes. J’ai un petit « Jello » dans le bas du ventre. Une route de vaisseaux bleutés parcourt mes cuisses. J’ai une petite bosse sous le menton, pas encore un double, juste une colline. Quand j’applaudis, la peau sous mes bras bouge. Je n’habille plus du 5. Mais…..

Mon mari me trouve encore plus belle parce que je suis épanouie et que je lui ai donné ce qu’il a de plus précieux : ses enfants. Il m’aime pour le chemin que nous avons fait ensemble et me désire pour le corps de femme que je porte. Parce que lui aussi a changé et qu’il ne veut plus d’un corps de petite fille. Il veut des seins, des fesses, de la peau! Il veut ce que tous les hommes veulent aussi.

Je suis belle, vous l’êtes aussi.
J’ai pris du poids, probablement vous aussi.
Je ne suis pas au régime, j’espère que vous ne l’êtes non plus.

Parce que je m’aime…. Vous aimez-vous aussi?

Commentaires

Nathalie Lévesque

Maman de quatre enfants, elle a rêvé depuis toujours d'être maman et de prendre soin de ses enfants. Ce rêve s'est réalisé en 2004, lors de la naissance de son premier. Femme positive, rêveuse et prête à relever tous les défis. Aujourd'hui, elle vit en mode unschooling et voyage en permanence. Elle écrit d'ailleurs un blog : sixnomades.blogspot.ca et une page Facebook : Facebook.com/sixnomades qui raconte les péripéties de leur vie fulltimer.