Top 5 des trucs de maman à la maison pour économiser

 

Source: Stock.xchng (mzacha)

Source: Stock.xchng (mzacha)

La vie de couple ou de famille moderne fait croire que vivre à deux salaires à temps plein est le strict minimum, « On n’y échappe pas, c’est la marche à suivre maintenant…» Et pourtant, avoir plus d’argent n’égale pas forcément être plus heureux! Des études démontrent qu’au-delà d’un salaire moyen, le bonheur augmente peu – alors qu’avoir des relations de qualité, telles que celles l’on entretient en ayant une vie de couple ou de famille riche, est un facteur de bonheur.

En faisant le choix pour un des membres du couple de rester à la maison pour vivre plus heureux, il est possible d’avoir davantage de ressources, en faisant plus avec son argent et en ayant plus de temps. Il est possible pour une famille de vivre avec qualité sur un salaire moyen, avec un peu de planification et beaucoup de bon sens.

Cela fait presque 5 ans que je suis à la maison avec mes enfants, et nous voyons que c’est le meilleur choix pour nous quotidiennement. J’ai découvert quelques trucs économiques, dont certains auraient été appréciés plus tôt dans mon parcours, qui facilitent la gestion familiale et améliorent la qualité de nos vies. Voici mon top 5 des trucs pour faire mieux que sauver sa peau et économiser en restant à la maison :

 

 1. L’objectif : Crédit Zéro

La formule gagnante serait « Épargner pour acheter, ou pas de crédit, ou seulement une hypothèque, est mieux que marge de crédit, est mieux que cartes de crédit ». Selon David Bach, l’auteur des livres Automatic Millionaire, pour bien vivre sans s’endetter il est mieux d’acheter un immobilier, comme une petite maison de campagne, et la payer rapidement, plutôt qu’un loyer lorsque c’est possible. L’immobilier est un bien qui restera, alors que rester en loyer ne se transforme pas en gains. Il est aussi impératif de payer son crédit le plus rapidement possible, en paiements automatiques à chaque paie si possible. Il est suggéré d’ouvrir une marge de crédit, qui a un taux de crédit moins élevé, et de regrouper toutes les cartes de crédit sur elle. Encore mieux, pourquoi ne pas économiser le montant de l’achat et le payer en argent? C’est tellement plus satisfaisant, d’autant plus qu’on ne traîne pas une dette derrière l’achat effectué.

 

2.     La diminution des dépenses

Ce n’est pas sorcier en théorie, pour avoir plus d’argent disponible nous pouvons diminuer les dépenses. Mais où couper quand notre société de consommation nous pousse à tant avoir? D’abord, nous pourrions éviter le plus possible les centres d’achats (et la publicité) – les achats qu’on y fait sont souvent impulsifs. Mon truc est de me réserver une journée par semaine pour faire les achats, avec un montant maximum alloué (plus de détails dans le point 3). Ces temps-ci, j’achète surtout en ligne, après avoir considérée une dépense pendant plus d’un mois, pour être certains qu’on en a vraiment besoin ou que c’est un rêve que nous réalisons. Je peux de cette manière choisir le meilleur prix. On peut aussi acheter de beaux vêtements usagés et cibler un magasin avec des vêtements abordables en solde (penser à acheter un habit d’hiver pour l’an prochain en fin de saison, par exemple).

On peut diminuer les coûts d’électricité en isolant mieux, en réduisant le chauffage la nuit avec un thermostat électronique, ou en chauffant à une énergie économique alternative. On peut souvent couper les dépenses du câble par l’écoute de films en ligne (Netflix) ou Youtube, et celles du téléphone en réduisant les cellulaires en fonction, ou le débit internet. Pour le couple ou avec les enfants, nous pouvons favoriser des sorties gratuites, en nature, dans les parcs, ou les pistes cyclables. Nous pouvons aussi choisir avec soin un peu de matériel multi-usages, de qualité. Chez nous, nous avons redonné ou vendu presque tous les jeux pour enfants sauf des iPods dans un protecteur Fisher-Price, qui sont bons pour le développement de bébés et plus vieux avec des programmes éducatifs.

 

3.     Une méthode économique pour une épicerie de qualité 

Une des plus grosses dépenses lors de la vie à 2 ou plus est la nourriture. En restant à la maison, on peut se faire des repas plus nutritifs souvent que ceux congelés et même ceux de restaurants. La méthode pour faire l’épicerie que j’ai adoptée récemment est de faire un budget par mois. Dans mon cas, aimant la flexibilité, c’est seulement un montant maximal à ne pas dépenser. C’est aussi un défi intéressant à relever. À chaque deux semaines, j’achète les ingrédients de base, souvent en vrac, pour les recettes. Je trouve que je respecte mieux le budget de cette manière, et je vais peut-être passer à faire l’épicerie au mois, car c’est beaucoup de temps qui est gagné pour les semaines où il n’y a pas d’épicerie à faire.

Je viens de me décider de profiter aussi des politiques de prix imbattables, comme chez Maxi au Québec (et il y en aurait une chez Walmart). Au diable le « qu’en dira-t-on »! Cela amène notre argent chez la compagnie qui gagne un acheteur. Nous amenons nos circulaires, où j’encercle les achats pour aller plus vite lors du paiement, et le magasin égalise les prix de ses concurrents. Sur une épicerie de 2 semaines, il peut y avoir autour de 50$ d’épargné – pas mal pour quelques minutes d’efforts. J’utilise cette épargne pour faire le plein chez une autre épicerie de produits biologiques, qui contiennent plus de nutriments et ne nuisent pas à la santé, ce qui pourrait être hors de prix autrement.

Il est aussi préférable d’acheter en gros. Je commande en ligne (la livraison égale souvent le prix de du gaz qu’on aurait utilisé ou est gratuite), comme chez Upaya des noix biologiques assez chères en épicerie en petit format. Pour les achats en gros, il y a aussi les compagnies comme Costco au Québec.

J’achète en saison des fruits et légumes à petits prix. C’est là qu’un congélateur, un petit n’est pas très cher et se repaie vite, est très utile (il a été commandé en ligne!) Au Québec, les légumes de la culture traditionnelle ne sont pas (encore, et ne le seront pas, espérons-le) modifiés génétiquement, mais il faut faire attention aux pesticides.

Un autre aspect du budget d’épicerie est d’y soustraire la culture et la cueillette de notre propre nourriture. Je pense réduire le budget d’épicerie à chaque année en agrandissant encore et toujours un jardin biologique. Je congèle ce qui n’est pas utilisé. Avec la récolte de cette année, je prévois avoir des légumes biologiques pour nos recettes jusqu’à l’été prochain. Il est aussi possible d’avoir des très bons résultats avec la culture en pot. Il ne faut pas oublier les auto-cueillettes dans nos régions, de pommes, fraises, framboises, bleuets et mûres, qui sont une activité familiale intéressante.

Ce qui mène au prochain point.

 

4.     La planification et la préparation des repas maison

Une des activités qui améliorent le plus notre qualité de vie et notre énergie est la consommation de repas santé. J’ai donc inclus un temps de planification des repas, généralement le jour que je termine la liste d’épicerie, et une journée de préparation des repas.

Pour la planification des repas, il y a plusieurs méthodes. Celle qui aide le plus est de faire une liste de repas rapides à préparer pour chaque repas : déjeuner, dîner, et souper. Peut-être que vous aimeriez les planifier dans le calendrier un mois à l’avance. Pour ma part, j’aime y aller avec nos goûts du moment alors nous nous servons de ces listes pour avoir les ingrédients nécessaires sur la liste d’épicerie et des idées à chaque jour. J’utilise aussi un quelques livres de recettes familiales santé, et l’aide des recettes sur internet.

Pour la préparation des repas, je garde un jour par semaine dédié à la cuisine et je fonctionne sur deux semaines. La première semaine, nous mangeons ce qui est frais, donc je fais la préparation de salades de fruits, de légumes coupés pour collations, de recettes-vitesse, et plus. La deuxième semaine, nous devenons plus créatifs. La journée préparation de repas est souvent faite avec les ingrédients secs et congelés. Par exemple cette semaine il nous manquait de pain alors j’en ai fait un « maison », biologique. Avec ce qu’il y a dans nos réserves, j’ai tapé sur Google anglophone « recette de lentilles » et j’ai trouvé un bon plat santé.

 

5.     L’objectif : Amasser de l’argent automatiquement

David Bach suggère aussi de faire de l’épargne automatique, comme payer automatiquement les factures en ligne, accumuler des économies et un fond d’urgence. J’ai mis quelques principes en fonction dans notre famille mais je compte tous les inclure. Plutôt que de courir dans le temps des fêtes pour boucler le budget, nous disposons maintenant avec un compte épargne cadeau d’une somme à partager entre toute notre famille ou à utiliser pour un voyage humanitaire un jour. Cela fait aussi un fond d’urgence si nécessaire, plutôt que de recourir au crédit. David Bach suggère 6 mois d’économie pour survivre à une crise, comme une perte d’emploi par exemple.

La compagnie d’épargne canadienne que j’utilise est ING car elle ne charge pas d’intérêt, mais j’utilise aussi Desjardins qui vient de permettre de s’ouvrir des comptes en ligne. Sur ING, j’ai plusieurs comptes épargne pour lesquels un montant est prélevé automatiquement à chaque paie: pour les autos (immatriculations, pièces, réparations, renouvellement de permis), les vacances, les cadeaux, des dépenses personnelles, et même un REER. Pour Desjardins, nous virons automatiquement de l’argent à chaque paie pour les sorties en famille, ou pour avoir l’argent disponible quand je sais qu’un achat s’en vient.

 

Ces outils pour économiser, qui me sont parvenus de professionnels, de mamans de métier et d’expériences personnelles, font « presque de la magie » pour mieux boucler un budget et avoir une vie de famille de qualité.

Bonne épargne, et surtout, bonne vie avec vos proches!

 

Paru auparavant sur le blog Design de vie zen

 

Commentaires

Marie-Eve Boudreault

Marie-Eve Boudreault est maman de 4 merveilles et co-fondatrice de Mamans Zen. Blogueuse parentalité depuis 2009, bachelière en sociologie, et fondatrice de l'Académie pour parents, elle a à coeur le bonheur des petits et grands. Suivez-la sur son blogue principal Je Materne (et réclamez votre trousse gratuite Famille Épanouie incluant un livre pour devenir parent à la maison)