Des recettes et des enfants

20150219_111639

Je cherchais des recettes chaudes et réconfortantes. J’ai triché : je suis allée fouiner dans la section pour enfants de ma bibliothèque municipale. Ces livres remplis de belles couleurs et de recettes faciles me semblaient plus à ma portée avec la marmaille qui aurait bien besoin d’aller se rouler dans la neige pour vider les batteries malgré le froid (-32 à Iqaluit) et l’habillage d’hiver parfois décourageant.

 

Un potage aux poireaux

Première trouvaille, un potage sans oignons, sans bouillon (ce qui bouscule mes repères culinaires habituels!)

Ça vous tente? On fait revenir deux poireaux coupés en petits morceaux dans du beurre. On ajoute des tomates, des patates, de l’eau, du sirop d’érable et une pincée de sel. Quand c’est cuit, on passe le tout au malaxeur et on rajoute de la crème ou des assaisonnements au goût. Youpi!20150219_103629

Les enfants ont adoré donner un bain chaud aux tomates, les repêcher, puis les éplucher avec leurs petits doigts.

 

De mini-glaces aux fruits

Un dessert santé choisi et réalisé par les enfants. (Photo au début de ce billet).

Chacun dépose quelques fruits dans un moule à glaçons et y verse un peu de jus ou d’eau. Pour que les cure-dents tiennent debout, on les a insérés dans une pellicule de plastique déposée le moule. Enfin des popsicles qui se mangent rapidement, sans dégouliner sur les vêtements, les mains et partout autour des petits.

 

Du yogourt maison

Une belle découverte pour moi, c’est tellement facile et plus économique de le faire soi-même. On fait bouillir 1 litre de lait, puis on le laisse tiédir jusqu’à ce qu’on puisse y toucher sans se brûler. On ajoute une demi-tasse de yogourt au choix et on verse dans notre yaourtière, dans un plat qu’on dépose au fond d’une glacière ou dans un thermos pour 5 à 10 heures. C’est tout. Réfrigérer. Ajouter du miel et de la vanille ou vos fruits préférés.

 

20150218_162309

Chemins pour les voitures bricolés par mes enfants d’âge préscolaire

Laissez les enfants jouer

Que vos petits cuisinent avec vous ou non est sans importance. Lorsqu’ils jouent seuls, ils développent leur créativité et leur complicité. Lorsqu’ils vous voient cuisiner (plier le linge, passer le balai, laver la vaisselle, coudre ou réaliser un projet), ils comprennent que certaines tâches sont importantes, que vous avez la volonté de les faire sans que personne ne vous le demande et c’est en vous voyant travailler qu’ils cultiveront leur propre volonté (cette flamme intrinsèque) qui nous pousse à nous lever matin après matin. Alors, cuisinez… sans culpabiliser!

 

Commentaires

Cynthia Durand

Entre les sorties au parc, les jeux imaginaires des enfants, la popote quotidienne et le lavage de couches, Cynthia Durand trouve du temps pour elle-même à travers l’écriture. Auteure de « Ma mère, c’est la plus forte – une histoire sur la naissance », de www.lasaisondumammouth.blogspot.com et de nombreux journaux intimes, c’est avec plaisir qu’elle se joint au collectif des Mamans Zen.